Cameroun: Voici la plus jeune conseillère Municipale, quel est son âge?

Source: Agence Cameroun Presse

societe
Typography

La jeune dame (23 ans) a été élue Grande Conseillère et Conseillère Municipale à la faveur du double scrutin du 09 Février dernier dans le chef-lieu de la région de l’Ouest Cameroun.

Quelques semaines auparavant, Rassidatou avait présidé le bureau d’âge lors de l’élection de Tafam Roger, Maire de la ville de Bafoussam. Le même service avait été rendu à la Nation pour faire élire Ngnang Cyrille à la tête de la Mairie de Bafoussam 1er.

Fille de Moussa Djouli et de Doudou Aminatou, la jeune dame, élève à l’Enieg Bilingue du chef-lieu de la région de l’Ouest est la 4ème née d’une fratrie de dix enfants, au sein d’une famille Bororo modeste, installée au quartier Djiansoh. Selon certaines indiscrétions, elle a manqué de peu d’être élue adjointe au maire de cette commune.

une bannière de plus

Même parcours, ou presque ? 

Quelques-uns de ses admirateurs ont tôt fait de la comparer au premier Chef de l’Etat du Cameroun. En revenant quelques années en arrière, on se souvient en effet que S.E. Amadou Ahidjo avait été élu Député de la Nation à 22ans. L’exemple de Rassidatou, tout comme celui du premier Chef de l’Etat Camerounais et beaucoup d’autres jeunes révélés au lendemain du double scrutin de Février 2020, donne la plénitude de son sens dans cet adage qui dit qu’« aux âmes bien nées, la valeur n’attend point le nombre d’années ».

 Les communes de l’Ouest New Look À l’issue de la proclamation des résultats des élections municipales par les différentes commissions communales de supervision au sein des 40 Communes dans la région de l’Ouest, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC), parti proche du pouvoir a raflé 30 mairies.

Quatre sur les sept dans le Haut Nam ; dans les Bamboutos, le parti des flammes a raflé les quatre communes, le même constat au niveau des Hauts Plateaux. 100% dans les communes du Koung – Khi, six sur six dans la Menoua et quatre sur quatre dans le Ndé. Le parti proche du pouvoir s’est par ailleurs accaparé des 2/3 des communes dans le département de la Mifi et des 3/9 dans le Noun.

L’Union Démocratique du Cameroun (UDC) du Dr Adamou Ndam Njoya s’est quant à lui approprié de la Commune de Foumbot qui a longtemps été contrôlé par le RDPC. Ce qui lui assure six mairies sur neuf dans ce département.

L’Union des Mouvements Socialistes de Pierre Kwemo, en plus de la commune de Bafang s’impose aussi à Banwa et va désormais régner sur deux mairies.
Le Mouvement Citoyen National du Cameroun de Franklin Ndifor va assurer l’exécutif municipal de Barka dans le Haut Nkam, commune arrachée de haute lutte entre les mains du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais.

Nicole Ricci Minyem