COVID-19: La guerre silencieuse, ou l'instauration d'un nouvel ordre mondial ?

Politique
Typography

Le CORONA-Virus est le début du nouvel ordre mondial?

L’humanité traverse soudain une époque trouble. 100 ans après, les désastreuses batailles de lycanthropies phobogènes et mortifères qu’ont été les premières et deuxièmes guerres mondiales, voici que l’ humanité doit impérativement faire face à une nouvelle menace mondiale, une nouvelle guerre. La rude guerre pour sa survie, qui se transforme également en bataille technologique, et de positionnement. Chacun de ces deux précédents événements a débouché inévitablement sur une nouvelle donne. Un nouvel ordre mondial. Avec des leaders politiques, des suiveurs et des subalternes. Aujourd’hui, face à l'effroyable menace du COVID-19, un nouvel ordre mondial se met progressivement en place. Pourtant, l’homme du 21e siècle a pensé à toutes les batailles sauf celle contre une mort sans bruit. Si bruit il y a, il s’agit là de la frénésie macabre de patients alités et comateux soutenus longuement dans leur pénible supplice contre une mort imminente par de pompeux appareils respiratoires ronronnant tel des cafetières en plein travail.

nnonc

Avec les meilleurs moyens de transports collectifs, de communication, d' armements sophistiqués  et des infrastructures toujours plus avancées en matière de technologies innovantes, l’occident chrétien semble pourtant sonné longuement par un ennemi redoutable. Un ennemi invisible qui tire sur tout et qui diffuse la mort tragique dans l’air, telle une traîne de poudre. Seul le géant Chinois a pu réellement terrasser l’ennemi en limitant nettement les pertes sur son vaste sol. La violence mondiale a-t-elle atteint des sommets jamais égalés ? L’humanité crée désormais des armes virales aussi redoutables que des bombes nucléaires ? Parce qu’invisible, elles tuent effectivement au rythme précis des guerres totales. "On meurt littéralement en paquet de 1000 hommes. Face à cela, la chine semble parfaitement être la seule puissance qui a pu freiner ce coronavirus et démontre clairement au grand jour sa capacité à déployer suffisamment pour le monde des moyens colossaux dont la véritable interprétation pourrait faire croire à une réelle réorientation de la géopolitique mondiale, mais un repositionnement dans les mentalités des individus sur la terre.

Loin des slogans sortis de l’imaginaire hollywoodien, l’humanité va droit vers un nouvel ordre mondial. L’évocation de cette expression suscite en l’Africain peur et résignation, il n’en demeure pas moins que ce nouvel ordre-là s’enracine progressivement dans une société en proie à une actualité dont l’évocation seule du nom fait croire à la scène d’un film d’horreur. COVID-19 voilà nommé à l'unanimité cette maladie devenue universelle, dont on ignorait l'existence il y a moins d'un an. Le COVID19 fait la une de toute l'actualité mondiale depuis bientôt 6 mois.

Un virus imaginaire ou une création humaine? Un ennemi mortel de 200 Nanomètres que personne ne voit, mais qui fait brusquement trembler la terre entière et remet en cause la marche de l’humanité. Des milliers, des centaines de milliers de malades, et des morts tout aussi nombreux. Le chaos viral laisse découvrir tout à coup les instincts grégaires des Etats en perte de vitesse hégémonique, mais surtout en mal de narcissisme. Symphonie dissonante autour du médicament miracle, déficit de réactivité industrielle face à l'impérieuse nécessité de produire immédiatement des éléments curatifs. Vols incessants et détournements de masques de protection destinés à certaines nations, dissimulation de cadavres pour ne pas se montrer touché, arrêt brutal de l’économie ; Le COVID-19 a tout chamboulé. C'est la panique totale. Le Coronavirus, représente-t-il le symbole ésotérique de ce nouvel ordre mondial descellé à un moment ou à un autre et annoncé parfois à travers une multitude de théories fumeuses d'un odieux complot ? Une chose épouvantable transparaît, désormais, rien ne sera plus comme avant.

Le nouvel ordre mondial s’installe tout d’abord sur un plan macroscopique, la géopolitique mondiale se redéfinie. L’ordre de la puissance enfile du bleu à la place du rouge. L'inversion faite, la chine saisit le bâton de commandement de la planète. Pas besoin de bouton rouge dans une valise nucléaire ou d’avions supersonique larguant des littles Boy (nom de l’ogive nucléaire larguée sur Hiroshima), encore moins un sous-marin nucléaire. Une bactérie, un virus a installé sur le toit du monde l’ancien géant aux pieds d’argile, qui depuis un moment à transformer son argile en granit. La Chine est la première puissance politique. Elle a imposé un système tiré de sa culture et associé à une idéologie communiste. Un système rodé et éprouvé qui a fait de l’empire du milieu la première puissance mondiale. Usine du monde et leader dans le commerce, la chine s’est imposé de par son dynamisme e son savoir en matière de technologie avec l’apparition de la 5 G sur son sol, premier pays en matière de croissance économique. Une hégémonie qui tend à se bâtir autour du principe des relations gagnants-gagnants. Volant au secours de l’occident désormais, l’empire du milieu qui fut raillé, règne désormais en sauveur. Tandis que le pays de Superman et des Avengers voit un Tsunami de cadavres, une montée en puissance du chômage, et l’effondrement quasi-inévitable de son économie. Aucun superhéros ne semble à mesure de venir en aide à la super puissance. Que dire des "acquiesceurs" habituels que représentent l'Europe et assimilés ? Pas un seul coup de feu tiré, pas une seule bombe lâchée, pas un pétard n’a éclaté, mais les conséquences sont là. Comme il y a 75 ans, des hôpitaux de fortunes installées dans les rues, des cadavres enterrés à la va-vite, des hommes au regard vide et sans emplois, une remontée en flèche du chômage. Le Covid-19 nous montre donc que n’est puissant que celui qui parvient à limiter les dégâts face à une catastrophe et à ce jeu la chine a montrer le chemin.

Comme durant les deux premières grandes guerres la bataille pour le contrôle de l’Afrique revient encore sur la table. Pendant que l’occident est à bout de souffle, il voit s’éloigner au large une Afrique toujours plus riche en ressources naturelles. L’occident a besoin de ses tirailleurs. Il a besoin de ses tirailleurs français pour sauver le monde. L’Afrique dans cette guerre ne semble pas concerné. Déjà un mois que la maladie est sur le continent, les appels à participation du continent tombent dans les oreilles de sourds. Il est donc important de faire venir sur son sol tout ce dont elle a besoin en échange sacrificiel de quelques concessions de terre très riches en minerai. L’Afrique a trop subit les « recommandations de l’OMS » et n’a jamais pu éradiquer de maladies, désormais l’occident est vautré et paralysée. Incapable de réagir sauf par des appels à l’aide toujours teinté de condescendance. Et si c’est l’heure pour l’Afrique de lui tourner le dos ?  Le nouvel ordre mondial, c’est aussi cela. Saisir les opportunités d’affranchissement.

Mais le géant chinois a déjà commencé à se faire des alliés. L’Italie qui déjà avait fait alliance avec l’ennemi Nazi recommence. Elle semble ouverte à une nouvelle collaboration une fois de plus, médecins Cubains et Vénézuéliens drapeau en main, rappellent au monde que le communisme « diabolique » existe toujours. La Chine semble prête et résolue à tendre la main à tous, à la seule condition d’accepter un partenariat privilégié avec le géant. Les munitions à livrées ne sont rien d’autre que des masques à livrer et des appareils à oxygène. La chine en produit des millions. Ces éléments convoités de tous, font l’objet des rapines dignes des 40 voleurs et Ali BABA. L’on ne semble pas sorti de l’auberge, mais la chine est désormais sur le toit du monde, la gesticulation de l’occident ni changera rien. Les coups de gueules de Donald TRUMP ne feront pas reculer ce géant d’un milliard d’habitants.

PS.

L’on ne se fera plus la bise à la française ou à l’Italienne désormais les salutations se feront d’un hochement de la tête, c’est le respect chinois. 

GONTRAN ELOUNDOU.

ANALYSTE POLITIQUE.