Cameroun: "l'aversion anti-regime amène des camerounais à souhaiter le chaos pour leur propre pays".

Expert
Typography

QUAND L'AVERSION ANTI-REGIME AMENE DES CAMEROUNAIS A SOUHAITER LE CHAOS POUR LEUR PROPRE PAYS : UNE EXPRESSION TYPIQUE DU COMPLEXE DU COLONISE.

A demi-conscients de leur déficience mobilisatrice qui résulte de leur prédilection pour le byzantinisme et la zizanie, nombre de camerounais ne savent que faire montre d'une disposition à la trahison de leur pays qu' ils veulent masquer derrière leur aversion pour le régime . c'est dans ce registre que nombre d'entre eux appellent quasiment de leurs vœux, des actions fortes voire destructrices d'ingérence étrangère et de neutralisation même musclée de leur souveraineté. Leur haine maladive et morbide du système gouvernant leur fait minorer les coûts exorbitants d'une dynamique de stigmatisation internationale du système gouvernant pour l'ensemble du pays et surtout pour les couches démunies et défavorisées.

Cette haine du système gouvernant glisse même vers une haine du pays comme quand on voit des gens censés être lucides qui soutiennent la barbarie ravageuse et furieuse des hooligans séparatistes parce qu'elle met en question le contrôle gouvernant, passant cyniquement par pertes et profits les souffrances infligées aux populations. les mêmes complètement versés dans la mauvaise foi patentée qui est le produit de cette aversion anti-régime exultent quand le parlement européen prend à parti le Cameroun en appelant même le gouvernement du Cameroun à négocier avec les séparatistes. pourtant, on sait par quel unanimisme, ces instances politiques officielles européennes ont réprouvé tout soutien aux séparatistes catalans pour conforter la volonté de l'Espagne de maintenir son unité politique. 

Avec une légèreté remarquable, ces gens immatures ne remarquent même pas que jamais ces cercles officiels européens n'ont invité le royaume d'Espagne à dialoguer avec des séparatistes catalans pourtant non armés !!! obsédés par le souhait de voir le régime s'effondrer du fait des effets de cette crise anglophone, ces gens à la fibre républicaine inexistante ou inconsistante ne mesurent pas les dangers que la réussite éventuelle du séparatisme armé Ambazonien comportent pour l'unité politique et nationale du cameroun.ont voit bien certains de ces acteurs fort peu au fait des dynamiques diplomatico- stratégiques, croire que le recours à des sanctions politiques et économiques contre les gouvernants et le pays conduira nécessairement vers l' effondrement du régime et appeler de leurs vœux de telles mesures qui sont mécaniquement draconiennes pour les populations et pour l' économie politique de leur nation!!! pourtant, l'expérience montre que bien des gouvernements africains ou non-africains ont résisté à de telles mesures et que ce sont plutôt les pays qui ont encaissé le gros des chocs. 

Les mêmes renégats stagiaires vont même jusqu' à souhaiter que le régime soit renversé par une intervention internationale contrôlée par l'impérialisme collectif des centres dominants occidentaux de la globalisation pan capitalistique. ils ne savent pas que de manière structurelle, une telle intervention ne peut correspondre qu' à l'imposition malicieuse d'une démocratie coloniale peu porteuse de chances d'une souveraineté concluante et productrice.

Mathias Eric Owona Nguini.