Charlotte Dipanda la diva de la musique camerounaise vient d'entamer une nouvelle phase dans sa carrière artistique et musicale. L'auteure à succès du titre coucou vient de faire son entrée dans l'équipe de Pit Baccardi. elle rejoint empire Music. Un contrat dont on ne connaît pas encore les termes, principalement en ce qui concerne la durée de celui-ci mais surtout les aspects financiers. empire. Après avoir fait route avec plusieurs grands noms du RnB tel que les Xmaleya et aussi Magasco, Pitt Baccardi décroche Charlotte Dipanda.

Une artiste world music vient donc ainsi donner à Pit Baccardi une autre dimension en tant que producteur . un vrai défi pour le patron du label Empire qui doit désormais assurer à l'artiste Charlotte Dipanda un nouvel horizon, surtout que l'on sait que cette dernière à un public très large et ne peut pas seulement se contenter du Cameroun comme son seul espace d'expression musicale et artistique.

Serey Dié ne joue pas qu’au football. Il s’intéresse aussi à la musique. Au lendemain du décès de Dezy Champion, l’international ivoirien s’est adonné au zouglou, nous apprend une source bien introduite. Il aurait même interprété avec succès, plusieurs titres pour rendre hommage au défunt

Serey Dié serait aussi engagé dans la religion comme l’était Dezy Champion. Agé de 33 ans, le champion d’Afrique évolue en ce moment au FC Bâle. On ignore encore si son entrée dans le zouglou est provisoire ou définitive. En tous cas, il est bien parti pour imiter l’ancien footballeur Gadji Celi vainqueur de la CAN 1992, qui, après avoir raccroché les crampons, s’est reconverti avec succès au métier d’artiste chanteur.

abidjanshow.com.

Vivant en France depuis l’âge de deux ans et d’origine congolaise, Maître Gim’s n’a toujours pas été naturalisé.

Interrogé par Nikos Aliagas, dimanche dernier, l’uateur du titre à succès « saper comme jamais » a avoué avoir fait les démarches administratives pour obtenir sa naturalisation française mais celle-ci a malheureusement été refusée.

Refus qu’il a en effet beaucoup de mal à s’expliquer. Se considérant comme un véritable ambassadeur de la chanson et de la langue française, Maître Gim’s assure avoir pourtant suivi les instructions menant à la naturalisation à la lettre, prenant notamment part à des cours et tests de Français. S’étant constitué un dossier que lui-même qualifie de « béton », il ne perd cependant pas espoir.

Selon lui, la raison de ce refus serait en fait toute simple. Ainsi, alors qu’il était invité sur un plateau télé, le rappeur a assuré qu’il n’aurait aucun problème à obtenir ses papiers. Une petite phrase qui aurait ainsi vexé les autorités. Malgré tout, l’interprète à succès se sent bel et bien Français : « Je chante en français, je m’exprime en français et j’adore la langue française »

La Nouvelle Tribune

Jeudi 08 Mars dernier, nombre de camerounais et camerounaises ont dansé et célébré la femme. Et en ce moment au Cameroun, quand on parle de danser, on parle aussi de Maahlox le vibeur. L'artiste en vogue depuis une demi-décennie déjà donnait un show dans la ville de Bafoussam. Et la soirée s'est faite avec de nombreuses surprises. Lebledparle.com vous en dit plus ... 

maahlox concert Bafoussam

     Il est environ 23h quand Maahlox arrive dans une salle pleine à craquer. L'ambiance est surchauffée à la maison du parti de Bafoussam. De nombreux fans ont fait le déplacement depuis Dschang, Bandjoun et plusieurs autres villes. Les familles sont venues complètes, toutes les générations sont représentées et l'on peut apercevoir dans la salle quelques dames la quarantaine venues célébrer leur journée du 08 Mars. A son arrivée, Maahlox est acclamé, applaudi. C'est le King, l'artiste phare au Cameroun en ce moment toutes catégories confondues. Il n'existe plus populaire. 

Quand il prend le micro pour entonner ces premiers hits, c'est indescriptible l'énergie qui remplit la salle. Les paroles des chansons sont répétées en chœur par les fans. Les cris, les chants, les expressions d'affection envers leur idole. Le public est euphorique. Certains attendent ce moment depuis des années. Un étudiant interrogé sur place nous confie : 

"MAAHLOX c'est le grand-frère de la musique au Cameroun. Je suis venu de l'iut de Bandjoun pour le voir. Il est trop fort. Ecoutez-moi ce bon son. C'est le meilleur".

Un témoignage au superlatif qui décrit l'émotion présente dans cette salle de Bafoussam habituée à des évènements bien moins populaires. En plus de la célébrité de l'artiste locale, l'entrée au concert pour la modique somme de 1000 frcs donnait la possibilité à toutes les classes d'assister au show. 

Cependant, ce moment de bonheur sera de courte durée. Le désordre régnant dans les salles, les bousculades, les aller et retour des fans sur la scène sont les premiers éléments qui perturbent le concert. De plus, l'artiste se déplace de par et d'autre pour être au contact de son public. Néanmoins, cela va rapidement tourner à l'incontrôlable. Le membre de Zone de Rap va tout simplement quitter la salle de concert alors que certains fans s'attendaient à une continuité du show. Nombreux ne comprendront pas s'il s'agissait de la fin du show ou si l'artiste s'est sauvé par mesure de sécurité. Toujours est-il que les plus râleurs ne vont pas se laisser faire ...  une fois le départ de l'artiste officialisé, plusieurs spectateurs vont se déchainer dans la salle, jetant des chaises ici et là, déplaçant du matériel et commettent d’autres acte de vandalisme. Vraisemblablement pour exprimer leur mécontentement. 

Lebledparle.com vous dévoile une vidéo exclusive prise sur place par un de nos observateurs :  cliquez ici pour acceder à la vidéo

Un paradoxe donc. Alors que certains sont entièrement satisfaits du show et remercie le Viber, d'autres estiment que le déplacement n'en valait pas la peine vu la courte durée du et le départ de l'artiste. De façon plus générale, il va de soi qu'une meilleure organisation de l'évènement et une meilleure communication auprès des spectateurs auraient pu éviter cette fin embarrassante. Même si cela n'affecte en rien la prestation de Maahlox le Viber. Ce dernier a sans doute pu constater que sa côte de popularité dans l'Ouest du pays en particulier à Bafoussam est en hausse. Et ce malgré les accusations dont il fait l'objet ou sa récente affaire avec Lady Ponce.

lebledparle