Skip to main content

Le jeûne intermittent

 

 

" Entre mars et juin dernier j'ai perdu 8 kg grâce au jeûne intermittent." Ce témoignage est le mien mais il pourrait aussi être le tien.

 

Nous revoilà avec cette éternelle préoccupation: la perte de poids ou la phobie des kilos. Après les fêtes de fin d'année, entre repas en famille et invitations à de multiples cérémonies, où on a du mal à tenir face aux bons mets et copieux repas; malheureusement les conséquences se font vite ressentir: la prise de poids nous alourdit.

Face à ce phénomène, le jeûne reste sans doute l’un des plus anciens moyens d’autoguérison. Quelque peu oublié, le jeûne revient à la mode et s’impose de plus en plus. Le jeûne alternative incontournable à la perte de poids. Comment ça marche? Quand? Et pourquoi le faire?

 

Il faut noter au préalable que le jeûne s’adapte en fonction de l'individu; au mieux il faut adapter l'individu aux jeûnes. Le  mot jeûne est donc généralement utilisé abusivement autant pour les cures que pour les jeûnes à proprement parler.

D’après le dictionnaire Larousse, le jeûne/jeun est “l'arrêt total de l'alimentation, avec maintien ou non de la consommation d'eau.”

Nous devons intégrer la distinction entre jeûne complet, alterné ou partiel:

Le jeûne complet vise à se priver de nourriture en ne buvant que de l’eau

Le jeûne alterné est une rotation entre journée à sec et une journée de repas

Le jeûne partiel lui correspond plus à une forme de régime qui intègre la restriction alimentaire.

 

 

Il existe plusieurs types de jeunes en fonction du régime alimentaire: le jeûne intermittent, le jeûne à l'eau, le jeune aux fruits et légumes, le jeûne alcalin….  Le choix du jeûne dépend d’abord des attentes personnelles. Aussi, faudrait-il au préalable donc se fixer des objectifs à atteindre: s'agit-il d'objectif minceur? d'une détoxification? d’un quelconque objectif spirituel liée à un traitement? Ou alors la recherche d'un certain développement spirituel?

Quelque soit le déterminant, le jeûne est à coup sûr le remède miracle à de nombreux maux.

 Tenons par exemple: le carême arrive bientôt chez les chrétiens, quel est type de jeûne le mieux adapté aux pratiquants de cette spiritualité? Assurément le jeûne intermittent (jeûne partiel); il allie les 3 dimensions que renferment le jeûne.

Source d'image:Rob Allen

En effet d’après le docteur Françoise  Wilhelmi de  Toledo dans son livre intitulé “l'art de jeûner” le jeûne allié les dimensions corporelle, psychique et spirituelle.

 

  • La dimension corporelle (physiologique) correspond à la perte de masse corporelle ou des kilos en trop par “dégraissage-détoxification”; elle aboutit à la régénérescence cellulaire et au rajeunissement intra-extra corporel. Les kilos en trop sont gommés parce que le métabolisme est boosté au maximum et le cycle de digestion modifié.

 

  • La dimension psychique (psychologique) permet de dépasser ses limites et par conséquent de soigner son mental à travers le contrôle de ses désirs, émotions et sensations “on parle de nettoyer son humeur”.

 

  • La dimension spirituelle quant à elle favorisant non seulement une certaine élévation spirituelle, mais nous installé dans une d’introspection qui au final s'avère positive et salvatrice.

 

Il ne s'agit pas de s'affamer ni de se dénutrir, mais simplementt de donner un autre rythme au cycle de digestion dans son organisme.

 

Le jeûne intermittent a pour particularité et avantage majeur de maintenir un régime alimentaire plus ou moins normal/habituel tout en respectant une fenêtre alimentaire précise. De plus en plus pratiqué, il est conseillé par de nombreux diététiciens et nutritionnistes.

“Nettoyer le moteur pour mieux le redémarrer.” Ne savez vous pas que dans la nature les animaux malades ou blessés jeûne pour retrouver rapidement la guérison, ils font ainsi appel aux fonctions régénératives du jeûne.

 

Avant de lancer son programme de jeûne, il faut se rassurer de son état de santé, se faire accompagner et/ou conseiller, trouver des sources de motivation et rechercher l’environnement le moins stressant possible.

 

Il est conseillé de jeûner au minimum 1 fois par an sur une période +/- longue.

Afin que le jeûne soit le plus bénéfique possible par rapport aux dimensions ci-dessus citées: il est bon d’établir un planning précis et surtout de le respecter.

 

Tu l’as compris: bon courage pour ton prochain jeûne!

 

Envoie ton commentaire et partage les résultats.

 Rita ELOUNDOU

 

 

source: “passeportsante.net” et “l’art de jeuner” du Dr Françoise Wilhelmi de Toledo

 

 

 

Pin It
  • Hits: 1004