Skip to main content

Marcel NIAT NJIFENJI, Comment cet ingénieur est devenu Président du Senat et dauphin de Paul Biya

ORIGINES ET ÉTUDES 

Né le 26 octobre 1934 à Bangangté, Marcel NIAT NJIFENJI, est un homme politique camerounais et le Président du Sénat.

 

Des études à l'excellence professionnelle

De père infirmier fonctionnaire, et de mère agricultrice, Marcel NIAT NJIFENJI fait ses études primaires et secondaires à Bangangté jusqu'à l'âge de 13 ans. Il poursuit le parcours secondaire au Lycée Général Leclerc de Yaoundé et obtient son baccalauréat (mathématiques élémentaires) en 1955. « Il est lauréat du concours général de France et de l'Union française en histoire géographie » . Il accède à la Faculté des Sciences de Clermont-Ferrand en France, est couronnée par une licence en sciences physiques et mathématiques ; suivi d'un diplôme d'ingénieur de Supélec.

De retour au Cameroun, il intègre la fonction publique le 31 décembre 1960, au grade d'ingénieur des ponts et chaussées et des services techniques de l'État. Le 6 décembre 1962, il est recruté à l'Énergie Électrique du Cameroun (ENELCAM), comme Responsable du Bureau d'Études et à ce titre participe aux travaux de construction du barrage hydroélectrique d'Édéa. En 1965, il en est le Chef du Service Études et Travaux Neufs. De 1965 à 1972, il conduit les premiers ouvrages de transport, de répartition et de distribution de l'énergie électrique et l'amorce de l'électrification rurale avec des techniques et des matériaux adaptés au contexte local, notamment la promotion du bois pour le transport des câbles électriques. Le 1er janvier 1973, il est nommé Directeur Général Adjoint de l'EDC, après avoir assuré pendant quelque temps les fonctions d'Attaché du Directeur Général chargé des Etudes et de la Programmation.

De mai 1974 à avril 1984 ( Une partie sombre de la vie du Président du Sénat est son incarcération et sa relaxation après la tentative de coup d'État du 6 avril 1984 : il est arrêté le 17 avril 1984 et incarcéré à la prison centrale de Kondengui à Yaoundé. Dans son enfermement, il demande à ses codétenus de lui lire la Bible. Issa TCHIROMA BAKARY, qui deviendra plus tard ministre de la République, la lui lira intégralement. Il sera par ailleurs relâché 8 mois plus tard, le 8 décembre 1984 : aucune charge n'étant retenue contre lui. ) et de septembre 1989 à juillet 2001, il est Directeur Général de la SONEL (Société Nationale d'Electricité du Cameroun), société qu'il a créée sur instructions du Président de la République du Cameroun en fusionnant les sociétés préexistantes dans le pays : ENELCAM, EDC et POWERCAM.

Il aura passé 27 ans à la tête de cette structure.

L'HOMME POLITIQUE : Le Ministre et Le Directeur Général de la SONEL

Le 7 septembre 1990, à 56 ans, Marcel NIAT NJIFENJI est nommé Ministre du Plan et de l'Aménagement du Territoire dans le gouvernement de Paul BIYA ; poste qu'il cumule avec les fonctions de Directeur Général de la SONEL, jusqu'au 26 avril 1991. Le 9 avril 1992, Marcel NIAT NJIFENJI est nommé Vice-Premier Ministre chargé des Mines, de l'Eau et de l'Énergie cumulativement avec ses fonctions de Directeur Général de la SONEL.

CARRIÈRE POLITIQUE : Député, Maire, Sénateur et Président du Sénat

 

Élu député du RDPC dans le Ndé en 1992, il quitte son mandat de député pour continuer à exercer ses fonctions de Directeur Général de la SONEL et de vice-Premier Ministre. Membre du Comité Central du RDPC, il est élu maire de la commune de Bangangté de 2002 à 2007. À l'issue de la victoire du RDPC à la première élection sénatoriale de 2013. Il est nommé Sénateur du Cameroun, le 8 mai 2013 avant d'être élu Président du Sénat le 12 juin suivant avec 86 voix sur 100. Il est président du Sénat depuis 2013. Deuxième personnalité de la République, il dirigerait le pays en cas de vacances à la présidence, comme le prévoit la constitution. Le 27 mars 2023, il a été reconduit dans ses fonctions.

Gontran ELOUNDOU

Analyste Politique

Pin It
  • Hits: 461