Skip to main content

Cavayé Yéguié Djibril, le parcours du député président de l'Assemblée nationale.

Le président de l'Assemblée nationale du Cameroun, est une figure emblématique de la scène politique camerounaise. Ce député des premières heures de la réunification du Cameroun à un parcours exceptionnel au sein des institutions camerounaises. Il est l'un des députés qui ont assisté aux différents changements des lois de la République.

Né le 1er janvier 1940 à Mada à Mada, dans l'arrondissement de Tokombéré du département de Mayo-Sava, dans l'Extrême-Nord du pays. Il a étudié au centre régional d'éducation physique et sportive de 1960 à 1963 et a ensuite enseigné à Maroua. CAVAYE YEGUIE Djibril est un époux polygame de 4 femmes et 15 enfants. Sa carrière politique et administrative est entamée lorsqu’il est nommé inspecteur interministériel du Grand Nord en 1965 et est entré à l'Assemblée législative du Cameroun oriental en avril 1970 ; il est également devenu le chef traditionnel du Mada en 1971. Chef traditionnel (Lamido) de Mada,  CAVAYE YEGUIE Djibril est président honoraire du Forum national des souverains traditionnels du Cameroun dépuis 2010.  CAVAYE YEGUIE Djibril est membre du Bureau politique du RDPC.

 

 À la suite de la création d'un État unitaire,  CAVAYE YEGUIE Djibril est élu à l'Assemblée nationale du Cameroun en 1973 et obtient le poste de questeur au bureau de l'Assemblée nationale. En 1975, il est désigné membre du Comité central du parti au pouvoir, l’Union Nationale Camerounaise (UNC). Dix ans plus tard, il a été élu deuxième vice-président et en 1985, après la transformation de l’Union Nationale Camerounais (UNC) en RDPC, l'honorable  CAVAYE YEGUIE Djibril a été coopté membre du Comité central. Cette cooptation lui a permis d’accéder à la place de deuxième vice-président de l'Assemblée nationale. Il a quitté la députation à la fin de la législature de 1988 pour devenir adjoint au préfet de Diamaré. Il est revient à l'Assemblée nationale lors des élections législatives de mars 1992 où il est élu président par ses pairs à l'Assemblée nationale.

Liste qui présente la première élection de Cavayé Yéguié Djibril.

Réélu à l'Assemblée nationale aux élections législatives de mai 1997, puis pour un second mandat à la présidence de l'Assemblée nationale à la mi-1997. Après la réélection de Paul Biya à l'élection présidentielle d'octobre 1997 malgré un boycott de l'opposition, Le président a déclaré lors de l'ouverture d'une session parlementaire le 1er novembre 1997 que les députés devaient "respecter les institutions de la République" et "être de dignes représentants" du peuple souverain ", mais les députés de l'opposition ont ignoré son avertissement et ont boycotté la cérémonie d'assermentation de Biya le 3 novembre.

Fidèles du président Paul Biya et du RDPC

Lors de l'ouverture de la session parlementaire le 8 novembre 2001,  CAVAYE YEGUIE Djibril a vivement critiqué les tendances sécessionnistes de la population anglophone, affirmant que le sécessionnisme menaçait la stabilité nationale et que l'Assemblée nationale ne la tolérerait pas. À la suite des élections législatives de 2002, le Bureau politique du RDPC l'a de nouveau choisi comme candidat du parti au poste de président de l'Assemblée nationale. Il a ensuite été réélu en août 2002. En juillet 2007, il réitère sa volonté de présidé au perchoir de l’assemblée nationale et déclare qu'il’ « est passionné par ses fonctions parlementaires et qu'il souhaitait aider le Président Paul Biya à tenir son engagement électoral de changements majeurs pour le peuple camerounais » cette déclaration vient en accompagnement de l’élection présidentielle de 2004.  CAVAYE YEGUIE Djibril a de nouveau été réélu à l'Assemblée nationale en tant que candidat au RDPC dans la circonscription de Mayo-Sava, Région de l'Extrême-Nord.

 

Des oppositions naissent ?

En 2007, le RDPC, a présenté M. CAVAYE YEGUIE Djibril en tant que candidat du parti à la présidence de l'Assemblée nationale le 31 août 2007 ; le vote était considéré comme une simple formalité. Cependant, Adama Modi, un député du RDPC a fait sensation en se présentant comme candidat au poste, en opposition à ce dernier. Cette opposition n'est pas la seule qui connaitra le chef traditionnel de MADA. Dans le Mayo Sava, Le président Cavayé connaît l'opposition de plusieurs candidats RDPC, qui se plaignent de la longévité de ce dernier. Il a été réélu en 2013, 2018 comme président de l'assemblée nationale. Il est en poste depuis 31 ans.

 

 

Pin It

Politiques, histoire, cameroun, assemblé-nationale

  • Hits: 895