Skip to main content

Cameroun: Kylian Mbappé honnoré, Francis Nganou ignoré.

Le Cameroun, grande nation de sport, mondialement reconnue, regorge de sportifs et sportives aux multiples talents établis sur l’échiquier international. Qu’ils soient nationaux, binationaux ou naturalisés, les athlètes originaires du Cameroun ne se comptent plus. En boxe, tennis, football, judo, haltérophilie, athlétisme et bien d’autres, jeux de dames… : le Cameroun y est valablement représenté et les camerounais ont inscrits leurs noms en lettres d’or, d’argent ou vermeil sur les marches du podium. Nos compatriotes ont porté très haut le flambeau camerounais : Roger Milla,Samuel Eto’o Fils, Kylian Mbappé, Joseph Bessala, Martin Ndongo Ebanga, Francis Nganou, Françoise Mbango, Léopold Kouegueu et son équipe pour ne citer que ceux-là. 


Origine et/ou appartenance au Cameroun : qui bénéficie du label Cameroun ?
Le Cameroun ne reconnaît pas la double nationalité. Cette question de la double nationalité est un clair obscur qui suscite bien des interrogations. C’est une réalité qui pose pourtant le problème d’appartenance ou non de ces sportifs à la nation ; tant il est vrai que tous ou presque reviennent toujours sur les terres de leurs ancêtres. 


Le nom et l’origine de ces méritants vêtus aux couleurs étrangères est-il représentatif du Cameroun : nous avons encore en mémoire le jeune Samuel Eto’o qui après avoir marqué un but allait toujours chercher dans un coin du stade son drapeau camerounais pour se couvrir : bouclier ou simple parure ? Les deux car ces athlètes représentent et portent le mieux notre drapeau.
A présent,  les camerounais fiers et patriotes s’indignent de la manière dont l’état du Cameroun gère nos icônes sportives : deux poids, deux mesures.
Le 6 Juillet 2023 ,atterrissait à l’aéroport international de Douala kylian Mbappe. Le champion du monde de football français et capitaine des bleus, a fait un retour au village, afin d’opérer une excursion au sein de la case sacrée à Djébalé non loin de Douala. L’accueil réservé au capitaine des bleus était digne de celui réservé à une rock star. En plus des milliers de fans présents pour accueillir l’avant-centre du Paris Saint-Germain (PSG), un parterre d’autorités traditionnelles, administratives et sécuritaires s’est retrouvé au côté du jeune capitaine de l’équipe de France. Des commissaires de police, des commandant de gendarmerie, tous en joie, escortait le champion du monde en glanant au passage quelques selfies et autres autographes. L’on a également pu observer la présence remarquable du ministre des sports et de l’éducation physique, venu personnellement accompagné le jeune Mbappé, et vêtu d’une magnifique tenue traditionnelle d’apparat dont lui seul détient le secret. Un événement célébré à la dimension de la star. 


Il existe cependant un hiatus, Kylian Mbappe n’est pas camerounais, et il a toujours rejeté ses origines en se proclamant franco-algérien.
Quelles que jours après cet évènement, en boxe, à Ryad en Arabie Saoudite, le drapeau camerounais a flotté haut sur le toit du monde. Francis Ngannou, pour la première fois, croisait le fer avec Tyson Fury champion du monde des poids lourds de boxe anglaise. Un combat qui s’est soldé par la victoire au point du boxeur anglais, victoire au décompte des points. Une victoire qui a laissé les fanatiques et amateurs de boxes dans la stupéfaction au vu de la performance du champion camerounais de boxe, qui a réussi a envoyé sur le tapis son adversaire. Adulé de toutes les stars et respecté partout, Francis Nganou après sa victoire a fait un retour au Cameroun. L’on se serait attendu à un retour triomphal de l’enfant combattant, soit : c’est dans l’anonymat et le silence, que le retour du champion de MMA au lendemain de son exploit, est arrivé chez lui. Pas de tapis rouge, pas de haie d’honneur pas de force de l’ordre encore moins de ministre. Celui qui porte haut le drapeau du Cameroun en ce moment a été ignoré de tous.


Comment comprendre cette politique de deux poids deux mesures ? Qui de kylian Mbappe ou de Francis Nganou défend plus ou mieux les intérêts de notre pays ? l’un ayant refusé son appartenance au Cameroun est accueilli en héros et l’autre ayant refusé sa dénaturalisation en faveur de la Françe est ignoré. Pourquoi ces deux champions du monde sont-ils célébrés aussi différemment. Qui porte le plus ou le moins l’image du Cameroun n’est pas la priorité. Et si Françis Nganou avait aussi arboré une nationalité étrangère, peut être que ce ne serait pas seulement dans « un bref » du journal de 20h30 de la chaîne de télévision nationale camerounaise, que ses compatriotes auraient appris la présence de leur idole de retour, Les autorités administratives, n’ont-elles pas été informées du retour de la star des arts martiaux ? S’agit-il d’un oubli ; d’un dysfonctionnement des services à charges d’organiser, ou alors d’une volonté délibérée de ridiculiser un tantinet celui qui porte haut à ce jour l’étendard camerounais de la boxe ?
Francis Nganou le boxeur camerounais, engrange quand même beaucoup de supputations.

Gontran ELOUNDOU

Les coups d’Etat sont de retour : entre instauration de bonne gouvernance et luttes de libération.

Cameroun: La police Municipale, milice (des) hors la loi au service des maires ?

 

 

Pin It

football, MMA, Mbappé

  • Hits: 1271