Skip to main content

Ce que le Général Brice Oligui Nguema est venu chercher auprès de Paul Biya ?

Brice Clotaire Oligui Nguema, le président de la transition gabonaise, est en visite ce mercredi 6 décembre 2023 au Cameroun. Une visite qui ne surprend pas et dont le contraire aurait surpris les populations. Attente qui a duré et qui a fait l'objet de plusieurs hypothèses sur l'état des relations entre le Cameroun et le Gabon. Une visite qui survient 4 mois après la prise de pouvoir par ce général d'armée, après une élection présidentielle, dont les résultats furent contestés par les candidats issus des partis d'opposition. Le général Brice Oligui Nguema, cousin du désormais ex-Président Ali Bongo, qui avait pourtant évalué de manière rituelle, une tournée auprès de ces paires chefs d'Etat de la sous-région Afrique centrale. Pourquoi cette visite à ce moment et qu'est ce que le Président de la transition vient chercher au Cameroun ?

30 août 2023-6 décembre 2023, plus de 4 mois sont passés depuis sa prise de pouvoir à la tête de l'Etat gabonais en tant que Président de la transition. Brice Oligui Nguema est arrivé à Yaoundé le mercredi à 11 heures. Une visite officielle qui a pris fin le même jour. Une rencontre, celle avec le chef de l'Etat du Cameroun. Son Excellence Paul Biya recevra pour la première fois en tant que chef de l'Etat gabonais le général de Briguade Birce Clotaire Oligui Nguéma. Point d'achèvement, de sa tournée dans la sous-région Afrique centrale, après que le Gabon soit tombé sous le coup des sanctions de la Communautés Économiques des Etats d'Afrique Centrale (CEEAC). Il manquait au Général Oligui Nguema ce tête-à-tête. Une rencontre des plus importantes, pour l'homme fort du Gabon. Un entretien qui aura tenu toutes ses promesses, avec le Président Paul Biya. Le chef de l'Etat du Cameroun a brillant par son silence habituel durant la situation de crise qu'a traversé le Gabon, et a laissé cours à des interprétations diverses. Le chef de la transition a rencontré le chef de l'Etat du Cameroun que ce sont-ils dit qu'elles seront les retombées futures issue de cet entrevu.

Le Président de la transition à besoin de légitimité et implore la clémence du Président Paul Biya

c'est avec un ton diplomatique et enrobé d'un registre pacifique, que le chef de la transition de l'Etat du Gabon est venu « implorer la clémence du Président Biya ». Lui, qui était à l'origine du coup de force qui a mis entre parenthèse l'ordre démocratique au Gabon. imploré la clémence afin que le Gabon retrouve sa place d'antan dans les échanges commerciaux avec ses voisins. il est important nous le savons que le Gabon ne soit plus sous le coup des sanctions diplomatiques imposées par la CEEAC et aussi que le Gabon retrouve sa place au sein de l'union africaine.

Le Général Oligui Nguéma veut également faire accepter également comme celui qui est désormais aux commandes de ce pays frontalier du Cameroun. Il est important pour les échanges entre les deux états de rétablir une relation de confiance, et, ceci passe par une prise de contact physique qui permettra aux deux peuples de renforcer les liens historiques et anthropologiques qui lient les deux états, de démontrer que la crise est passé. Le coup d'État au Gabon étant un fait historique, vu que le dernier coup de force qu'a connu ce pays était en 1964 et s'était vendu par un échec. Le président Paul Biya connu comme n'étant pas partisan des coups de force, n'aurait certainement pas vu ce putsch d'un bon œil. Le Général Brice Oligui Nguema vient au Cameroun afin de rassurer le Chef de l'Etat leader de la zone de ses intentions et de certainement lui faire partie de son agenda à la tête de la transition.

La position du Président Paul Biya, celle du sage et du "doyen", du fait de son âge et, de sa capacité à résoudre les crises dans un pays aussi complexe que le Cameroun, donne l'opportunité au Président de la transition du Gabon de venir s'informer sur les différents mécanismes utiles et incontournables dans la gestion de l'Etat. L'œuvre d'un chef de l'Etat n'étant pas consacré aux activités de loisirs, il est important de se rapprocher de celui-là qui a su traverser les époques, les contraintes, les conjonctures politiques et les difficultés liées au pouvoir. . Afin de s'enquérir des outils essentiels à la destinée d'un peuple qui selon lui, était « en souffrance » depuis trop longtemps. Un tête-à-tête astucieux vu que les partenariats et les échanges entre le Cameroun et le Gabon occupent une place très importante dans le processus de développement de la zone CEMAC.

Lever les doutes vis-à-vis du chef de la transition

Savoir qu'un pays frontalier comme le Gabon est dirigé par des militaires ne saurait être pris à la légère. La peur de la contagion fait aussi partie des équivoques qu'il faille lever dans les esprits et permettre aux présidents Paul Biya de laisser fluides et intenses les relations et les échanges entre les deux pays. Le syndrome du Sahel et les velléités idéologiques que l'on observe dans les Etats du Niger, du Mali et du Burkina, ne sont pas aussi les motivations du Président de la transition ? Son plan d'action politique, ne serait-ce pas aussi une volonté d'émancipation du Général vis-à-vis de l'ancienne puissance coloniale qu'est la France ? Cet aspect doit aussi être pris en compte lors de cette visite tant attendue entre les deux hommes d'État.

 

L'air Bongo est terminé. Plus de 50 ans à la tête de l'Etat gabonais, la famille Bongo a laissé contre sa volonté la place à une nouvelle aire politique. Désormais, le Gabon traverse une période de transition. Une transition qui est militaire et assurée par Brice Oligui Nguema. Recevoir un président de transition au Cameroun n'est pas une première, plusieurs chefs de la transition sont passés par le Cameroun, qu'il soit militaire ou civil. Avant lui, Paul Biya a reçu le président de transition de la République Centre-africaine, et du Tchad et désormais c'est au tour du Gabon. Tous sont venus au Cameroun rencontrer celui qui est considéré comme le sage africain. À la recherche d'une certaine légitimité diraient certaines. Nous ne saurons prétendre que c'est le Président Paul Biya qui adoube les chefs de l'Etat de la sous-région. Mais il est important de faire valoir les relations de bons voisinages entre deux pays frères.

Gontran ELOUNDOU

Analyste Politique

 

 

Pin It
  • Hits: 373