Skip to main content

Cameroun: Présidentielle 2025 la jeunesse peut-elle croire en Franck Biya?

 Franck Emmanuel Biya : plusieurs signaux d'alarme annonçant le fils du Président de la République comme le « dauphin » et légitime successeur du chef de l'Etat du Cameroun.

Des scénarios similaires à des tours de magie, prédiraient une succession par réélection du Président Paul Biya, puis par un abandon en cours de route. Mais nous n'allons pas prêter le flanc à ces élucubrations et nous allons nous appuyer essentiellement sur la rationalité du droit et de la pratique politique. Paul Biya aura 92 ans en 2025 et un autre septennat indique qu'il resterait au pouvoir jusqu'à 2032 ; il aura l'âge de 99 ans. Jusqu'ici, l'ère moderne n'aura pas eu un Président de République ayant passé 50 ans dans un pays démocratique. Il semble que rester au pouvoir jusqu'à 99 ans soit le record absolu à la tête d'une République. Préparons-nous donc peut-être à une succession « Franckiste ».

Membre du Rdpc, Franck Emmanuel Biya occupe actuellement la fonction de conseiller spécial du chef de l'Etat Paul Biya qui est en outre son père biologique. Il représente une valeur consensuelle pour les partisans de l'immobilisme. Franck Biya est perçu dans son camp comme celui qui conservait les acquis du RDPC, et est perçu comme le catalyseur qui empêchait l'implosion du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais. Quelques voix se font entendre, l'on peut d'ores et déjà observé des manifestations demandant une succession par Franck Biya à la tête de l'Etat. Les « Franckistes » estiment que sa position auprès de Paul Biya est un avantage pour apprendre le « métier » de chef de l'Etat. Les partisans de la reproduction des classes au Cameroun, notamment la classe des conservateurs au sein du parti au pouvoir parient sur lui et espèrent de lui en retour que la continuité à la tête de l'Etat soit également une réalité institutionnelle.

 

Franck Biya est-il l'homme providentiel ?

Inconnu du peuple, une majorité de Camerounais a pu voir Franck Biya sur le terrain politique lors de l'événement tragique survenu sur les flancs du Mont Mbankolo à Yaoundé. Accompagné du Maire de la commune de Yaoundé 2, Franck Biya était le premier émissaire du Président de la République sur les lieux de ce drame inoubliable pour les populations de Yaoundé 2. Une sortie inopinée est-elle suffisante ? Franck Biya est un Camerounais qui s'est toujours tenu loin des caméras et des réunions politiques. C'est un homme réservé (comme son père) et d'une simplicité remarquable. Des témoignages disent de lui qu'il est de nature conviviale et très discrète. Il a beaucoup voyagé et s'est tissé un important réseau d'hommes d'affaires dans le monde, principalement dans le domaine des affaires. Il possède une réelle connaissance des usages politiques et diplomatiques sur la scène internationale. 

En tant qu'homme politique il n'a pas fait de classe de militantisme, et, n'a jamais été un élu. Manifeste-t-il une réelle volonté de positionnement ? Aux appels incessants du mouvement franckiste, lui qui est désormais un homme public, n'a jamais dit non et n'a pas fait taire ceux-là qui veulent de lui à la tête de l'Etat. (Qui ne dit rien consent ?) 

Cliquez ici pour lire la suite de cet article

Qui sait ? Le mystère demeure donc autour de Franck Biya. Suit-il les traces de son père qui à l'art du silence ? Est-ce que cela serait à son avantage ? Attendons un peu… 2025 « n'est plus loin ».

Gontran ELOUNDOU

Analyste politique

 

 

Pin It
  • Hits: 536