Cameroun: L'armée Camerounaise perd 5 hommes face à Boko haram.

poste avancée de l'armée Camerounaise

News
Typography

Les terroristes de la secte islamiste d’origine nigériane ont lancé une attaque contre le poste avancé du 41e bataillon d’infanterie motorisée de Fotokol.

Il ne fait aucun doute que dans la guerre qui oppose depuis cinq ans environ les forces de défense et de sécurité camerounaise aux combattants armés de Boko haram, la secte islamiste d’origine nigériane, l’armée camerounaise a réussi à neutraliser l’ennemi. Toutefois, malgré la réduction de sa capacité de nuisance, Boko haram demeure dangereux. Par des incursions sporadiques en territoire camerounais, les terroristes venus du Nigeria démontrent qu’ils n’ont pas encore enterré la hache de guerre. Ainsi, les rebelles ont réussi à ôter la vie à cinq militaires camerounais en début de soirée d’hier lundi 02 avril 2018 au terme d’une offensive à destination d’un poste de l’armée camerounaise dans la ville de Fotokol, Région de l’Extrême-Nord. «Aux alentours de 18h, attaque du poste avancé du 41è bataillon d'infanterie motorisée de Sagme/Fotokol perpétrée par des combattants Boko Haram à bord de pickup. Bilan provisoire, 5 soldats morts parmi lesquels le lieutenant Joly Nkomo, chef de ce détachement, 3 blessés de la force multinationale mixte de Ngoulma venus en renfort, 1 canon de 14,5mm quadritube emporté, poste de combat complètement incendié  » témoigne, Eric Benjamin Lamère Moutapbemo, journaliste très introduit au ministère camerounais de la défense.

cameroon-info.net.