Skip to main content

Ces Présidents du parlement que les camerounais ne connaissent pas.

Bien que la longévité à la tête des institutions au Cameroun semble être une tradition, il a néanmoins existé des hommes qui ont occupé des postes institutionnels, et dont le règne a été de courte durée et ceci, pour diverses raisons.  

Au Cameroun post indépendance, les fonctions politiques et institutionnelles sont traditionnellement occupées par des hommes qui « durantent au pouvoir ». La question de la longévité au pouvoir est un « habitus politicus » cultivé dans ce pays d'Afrique centrale. Il est rare, voire très rare, d'avoir un acteur politique occupant une fonction de responsabilité institutionnelle, pendant moins de cinq. Tous ou presque y ont passé de longs moments. Nous prenons pour exemple ici le domaine parlementaire avec des présidents des différentes assemblées tel que : MBOUAH MARIGOH Marcel qui a passé 12 années à la tête de l'Assemblée Nationale Fédérale du Cameroun (1961-1973), Solomon TANDENG MUNA (1973-1988) 15 ans et CAVAYE YEGUIE Djibril Maurice (1992 -…), 31 ans. Seuls deux présidents de cette institution, ont eu des mandats de courte durée. Ces élus parlementaires, dont plusieurs Camerounais ignorent certainement l'existence, sont : Lawrence FONKA SHANG Président de l'Assemblée nationale de 1988 à 1992, et Louis KEMAYOU, président de l'Assemblée Fédérale de 1960-1961.

Louis KEMAYOU Président de l'assemblée Fédérale de 1960-1961

Image camerounweb

 

C'est le tout premier Président du parlement du Cameroun Post indépendance. Cet élu de l'UC (Union Camerounaise) est un homme politique des premières heures de la vie politique camerounaise. Originaire de l'Ouest Cameroun, très peu d'informations à son sujet sont disponibles, principalement sur sa vie personnelle. Louis KEMAYOU a contribué à la mise en place de l'ARCAM, il fût également parmi les pères fondateurs de l'Assemblée Territoriale du Cameroun (ATCAM), ainsi que de l'Assemblée Législative du Cameroun (ALCAM) dont il fut président de la partie orientale jusqu'à l'indépendance. Après son bref passage à la tête de l'Assemblée Fédérale, 1960-1961, il est remplacé à cette fonction par Marcel MBOUA MARIGOH. C'est au sein de l'ALCAM que Louis KEMAYOU exerce les fonctions de président de l'Assemblée Fédérée du Cameroun Orientale, ceci pendant 4 ans (1961- 1965). il sera député dans la nouvelle République de 1972 jusqu'à 1988. Il est nommé Sénateur pour le compte du RDPC et meure le 30 juillet 2022 en toute discrétion.

 

Lawrence FONKA SHANG, le président de l'Assemblée Nationale que le multipartisme renversa (1988 à 1992) 48 mois de règne.

Lawrence FONKA SHANG image Assemblée nationale

Ce député du Nord-Ouest, a été élu Président de l'Assemblée Nationale après le passage remarquable de Solomon TANDENG MUNA. L'ancien institueur, est devenu député sous l'Union Nationale Camerounaise (UNC) du président Ahidjo en 1973. Il est membre de la commission de la production à son entrée au parlement, il aura également été membre de la commission des finances jusqu'à à à à à à 1988 : date à laquelle il remplace Solomon TANDENG MUNA qui a passé 15 ans à ce poste depuis l'avènement de l'état unitaire. L'honorable FONKA SHANG Lawrence a été remplacé par CAVAYE YEGUIE Djibril en 1992. Cette année fut l'année de la première élection multipartite de la République du Cameroun.

 

Gontran ELOUNDOU

Analyste Politique

Pin It
  • Hits: 587